Ouverture exceptionnelle parc de Figon

8292829-diaporama
8292830-diaporama

8292829-diaporama
8292830-diaporama
Dimanche 2 août 2020.
de 12h30 à 18h30 visitez le parc de Figon- entrée libre Début de la floraison des Hydrangeas blancs. Événement soumis a restriction en cas de temps orageux veuillez respecter les lieux et veiller a appliquer les « gestes barrières »

Description

Le parc, les jardins, le chateau de Figon et leurs archives constituent un élément remarquable du patrimoine du département de la Haute-Loire.
Figon est situé a près de 900m d’altitude dans la région nord-orientale du Velay, aujourd’hui dans la Région Auvergne-Rhone-Alpes. Région granitique aux sols acides, cette partie du Velay est assez boisée, les hivers y sont rudes et les étés lumineux, rappelant la vallée du Rhône toute proche.
Sur 8 hectares, le parc et les jardins, clos d’un mur continu en pierres sèches, occupent un relief varié, un mélange de larges dégagements, de vallons, d’amas de gros rochers granitiques et de rares ouvertures sur l’extérieur.
L’ensemble a été dessiné par touches successives sur plus de 400 ans. Une Salle d’Arbres est tout d’abord crée au temps de la Ligue, le jardin date lui du XVIIIe. Enfin au XIX siècle, plusieurs générations successives de sylviculteurs éclairés, aidés de l’architecte lyonnais Pierre-Julien Pascal, vont s'attacher à embellir et ce qui va devenir le parc de Figon, dessiné dans le goût anglais, combinant de très vieux arbres autochtones (tilleuls, hêtres, chênes, châtaigniers, etc.) avec les premières acclimatations d'épicéas, douglas, mélèzes et wellingtonias (séquoias) en Haute-Loire.
On accède au parc par un monumental portail qui s'ouvre sur une profonde allée de frênes qui mène au château, ils furent plantés en 1766. Au nord de celui-ci s'étend la Salle d'Arbres, véritable nef de 6 travées de 12 arbres chacune, plantée de chênes et de hêtres dont les plus anciens ont plus de quatre cents ans. Au couchant, le jardin potager de style français, est agencé autour d'un bassin d'irrigation circulaire couvert de nymphéas. Une colonnade le sépare de l'ancienne cours d'honneur, aujourd'hui au centre des dépendances. Le jardin est notable pour ses hydrogeas paniculata qui l’illuminent de leur éclat blanc. De la terrasse on découvre de très vieux rhododendrons, cognassiers du Japon et azalées de Cornouailles qui se couvrent de fleurs en Mai. Le parc est sillonné de petites allées qui permettent de découvrir de curieux amas de rochers granitiques, de nombreux très vieux arbres, énormes et moussus, et deux petits étangs au fonds d'un vallon perdu.
L'isolement de Figon et ses arbres de taille exceptionnelle lui donnent un caractère romantique comme épargné par le temps; C’est une invitation à la rêverie et à l'amour des vieux arbres.

  • Types :
    • Culture
  • Départementale

Tarifs

Gratuit

Accès libre.